assurance automobile

Assurer sa voiture est parfois compliqué. Même quand votre dossier intéresse les assureurs, comparer les différents devis peut être compliqué. Pourtant, choisir le bon contrat d’assurance automobile est important. Bénéficier des bonnes garanties, correspondant à votre utilisation de votre voiture, évite de nombreux soucis, qui peuvent parfois être graves. Retrouvons, ensemble, ce que vous devez savoir sur votre contrat auto.

Histoire et marché de l’assurance auto

L’histoire de l’assurance automobile est assez jeune. Après la Seconde Guerre Mondiale, le marché automobile est en pleine croissance. Ce flux de véhicule entraîne donc une augmentation des accidents.

C’est alors qu’en 1951, un fond de solidarité est créé. Le but de celui-ci est d’indemniser les victimes d’accidents de la route. En 1958, ce fond étant épuisé, l’État français décide d’aller plus loin. L’assurance automobile devient obligatoire. Pour être plus précis, la garantie Responsabilité Civile Automobile devient obligatoire. L’objectif est de transférer la dette de la responsabilité civile du propriétaire ou, gardien du véhicule, vers l’assureur.

Aujourd’hui, le marché de l’assurance auto est très important. Les chiffres suivants parlent d’eux-mêmes :

  • Environ 50 millions de véhicules assurés en France, en 2021.
  • 23 milliards de primes en 2020.
  • 17 milliards de dommages indemnisés
  • Environ 2 % des conducteurs ne sont pas assurés
  • Un marché régie par le code des assurances
  • 46 % des véhicules sont assurés en Tous Risque
  • 38 % des véhicules sont assurés en Tiers
  • Bris de glace : 1/3 des sinistres / Accident avec un tiers : 1/3 des sinistres

Pourquoi souscrire une assurance automobile ?

La première question qui se pose, est la suivante : Pourquoi souscrire une assurance automobile ?

Et bien, il y a clairement plusieurs réponses. Dans un premier temps, contracter un contrat d’assurance, c’est un moyen de ne pas s’appauvrir. Si vous avez un accident, vous pourrez être indemnisé et réparer votre voiture. Si vous vous en servez pour aller travail, ce premier argument est plutôt important. Mais au-delà, s’assurer est aussi un acte citoyen. En effet, elle permet d’indemniser les autres. Et c’est bien là le but de la loi. L’assurance automobile est obligatoire pour une garantie minimum correspondant à la Responsabilité Civile. L’objectif est de couvrir les tiers et les passagers du véhicule. Le non-respect de l’obligation d’assurance est puni pénalement.

Tous les véhicules destinés à circuler sont soumis à cette obligation.

  • Voiture (particulière, utilitaire ou sans-permis)
  • 2 ou 3 roues (moto ou scooter) ou quad, même non-homologué (mini-moto par exemple)
  • Tondeuse auto-portée avec un siège permettant au conducteur de manœuvrer l’engin

La loi est très précise ; Tout véhicule destiné à circuler doit être assuré. Pour la loi, un véhicule destiné à circuler est un véhicule qui peut être mis en circulation.

Par exemple, le fait de ne pas utiliser le véhicule pendant une longue période ne permet pas d’échapper à l’obligation d’assurance. Dans le même esprit, le fait de stationner un véhicule dans un garage, par exemple, ne permet pas non plus d’échapper à l’obligation d’assurance. Le véhicule peut être mis en circulation par un voleur, par exemple, et provoquer un accident.

Comment souscrire une assurance automobile ?

Il est possible de souscrire une assurance auto auprès de tous les distributeurs d’assurances IARD, via :

  • Un courtier
  • Un comparateur
  • Une mutuelle
  • Une banque
  • Un agent général

Pour bien estimer le risque, un assureur à besoin de connaître quelques éléments comme les caractéristiques de la voiture, les caractéristiques du conducteur et l’utilisation du véhicule.

Le certificat d’immatriculation

Ce certificat d’immatriculation, aussi appelé carte Grise, permet de connaître les caractéristiques du véhicule.

  • Le numéro d’immatriculation du véhicule, qui permet d’identifier le véhicule. Il sera inscrit sur le certificat d’assurance auto, la carte verte.
  • Le modèle
  • La puissance fiscale
  • La version du véhicule, grâce au numéro de série et au type
  • La date de mise en circulation

Le permis de conduire

Le Permis de conduire du, ou des conducteurs, permet de valider votre droit à conduire un véhicule et d’avoir un premier aperçu de votre ancienneté dans la conduite d’un véhicule.

Le Relevé d’Information

Le relevé d’information permet de connaître l’historique récent des conducteurs du véhicule.

  • Années d’assurance
  • Sinistralité
  • Résiliation pour non paiement,…

Enfin, vous devrez donner quelques informations complémentaires à votre assureur pour qu’il puisse bien connaître le risque. Il peut s’agir de l’utilisation du véhicule (privé, professionnel), ou encore, l’identité du ou des conducteurs habituel(s) du véhicule.

Comment est calculé le tarif d’une assurance auto ?

Les tarifs fixés par les compagnies d’assurances sont libres. Ce tarif dépend des éléments suivants :

  • Coefficient bonus/malus du conducteur
  • Du type de véhicule : marque, âge, puissance et énergie utilisée
  • De l’utilisation du véhicule
  • De la situation géographique de l’utilisation du véhicule
  • De l’âge du conducteur et/ou son expérience

En France, le calcul de la « Prime Pure » ( prime correspondant au coût technique du risque) est affiné grâce à un coefficient de Bonus/Malus. Le système du bonus-malus concerne tous les véhicules terrestres à moteur, sauf exceptions, signalées dans le contrat d’assurance. Les exceptions concernent notamment les 2 ou 3 roues, (jusqu’à 125 cm3 ou 11 kw de puissance), les voitures de collection (plus de 30 ans d’âge) et les engins agricoles et forestiers. Les sinistres pris en compte pour l’application du bonus-malus sont ceux dans lesquels la responsabilité totale ou partielle du conducteur a été reconnue, et qui ont entraîné une indemnisation de l’assureur.

  • Le Bonus malus ne s’applique pas à l’ensemble de la cotisation de l’assurance auto, mais seulement sur la prime de référence.
  • Le Bonus est une réduction de 5 %, annuelle ( minimum 0,50)
  • Le Malus est une augmentation de 25 %, annuelle (maximum : 3,50)
  • un coefficient de 0,50 depuis au moins 3 ans, le 1er accident responsable qui survient n’entraîne pas l’application du malus.

Les différentes garanties d’une assurance automobile.

Pour terminer, lorsque vous faites un devis d’assurance automobile, vous aurez généralement le choix entre différents types de garanties. Elles sont souvent regroupées en trois types de formules : Tiers, médian et Tout Risque.

  • La Responsabilité Civile
  • La protection du conducteur
  • L’Assistance
  • Les catastrophes technologiques, naturelles et terrorisme
  • La défense recours et/ou Protection juridique
  • Le Bris de glace
  • L’Incendie, Vol, vandalisme
  • Le Dommage Tous Accidents