accident voiture

Comment récupérer son bonus auto ?

Après plusieurs accidents en voiture, il est possible de se retrouver avec une forte augmentation de son assurance auto avec un malus provoquant une forte hausse de votre cotisation d’assurance auto. Mais comment récupérer un bonus et faire baisser le prix de votre assurance ?

Le système français de l’assurance automobile est basé sur un système de Bonus/malus. Ce système a un impact direct sur la cotisation de son assurance, voire sur la possibilité de souscrire une police d’assurance. En effet, lorsque vous avez trop de sinistres, vous pouvez vous retrouvez avec un malus, sur votre relevé d’information. Ce malus peut refroidir nombre d’assureurs.

Comment fonctionne le Bonus-malus en assurance auto ?

En France, le calcul de la « Prime Pure » ( prime correspondant au coût technique du risque) est affiné grâce à un coefficient de Bonus/Malus. Ce système du bonus-malus concerne tous les véhicules terrestres à moteur, sauf exceptions. Les exceptions concernent , entre autres, les 2 ou 3 roues, (jusqu’à 125 cm3 ou 11 kw de puissance), les voitures de collection (plus de 30 ans d’âge) et les engins agricoles et forestiers.

Le système de cotisation et de répartition des risques en assurance auto est réglementé par le code des Assurances. Ce code des assurances prévoit qu’un conducteur n’ayant pas déclaré de sinistres auto bénéficie d’une réduction de sa cotisation, à l’échéance annuelle de son contrat. Les sinistres pris en compte pour l’application du bonus-malus sont ceux dans lesquels la responsabilité totale ou partielle du conducteur a été reconnue, et qui ont entraîné une indemnisation de l’assureur. Concrètement, lorsque vous assure votre véhicule pour la première fois, vous allez commencer avec un bonus de 100. Au bout de 12 mois, et à l’échéance annuelle de votre contrat, vous bénéficiez d’une baisse de votre coefficient, de l’ordre de 5 %. cela signifie que votre bonus descend à 95. Ce qui vous permet de faire baisser la prime de votre contrat d’assurance.

Si tout se passe bien, au bout de 13 ans, votre coefficient descend à 50 %, soit le taux le plus bas.

Mais cela, c’est quand tout se passe bien. En effet, dès que vous avez un sinistre responsable, votre coefficient est multiplié par 25 %, soit 1, 25. ce qui signifie que votre cotisation, à l’échéance annuelle, va augmenter. Si vous êtes partiellement responsable de l’accident, ce coefficient est de 12,5 % et si vous n’êtes pas responsable, vous n’avez pas de malus.

Plus vous aurez de sinistres responsables, plus votre cotisation va augmenter, jusqu’à dépasser les 100. C’est à ce moment là que nous allons parler de malus

Quel délai pour retrouver un bonus de 100 ?

Lorsque vous souhaitez assurer une voiture, un assureur va vous demander votre relevé d’information. Ce relevé d’infirmation fait apparaître vos sinistres et votre coefficient de bonus malus. Autant vous dire que si avez un malus, vous allez faire peur à l’assureur. Dans le meilleur des cas, vous devrez payer une cotisation très élevée, dans le pire des cas, vous ne trouverez pas d’assurance.

Alors quels sont les moyens de se retrouver avec, à minima, un coefficient de bonus-malus à 100 %.

Et bien il n’y a pas plusieurs possibilités. Il faut attendre. Mais l’état et le Code de l’Assurance ont mis des gardes-fous. Pour éviter que des conducteurs se retrouvent dans des situations financières complexes, une limite de temps a été mise au malus. Concrètement, au bout de 3 ans sans sinistre, quel que soit votre malus, vous redescendrez à 100 %.

A lire également